Développement durable

Coulaines s'est fortement engagée en faveur de l'environnement. La ville a définit un Plan d'actions pour l'énergie durable (PAED). De plus, les agents municipaux redoublent d'inventivité pour favoriser les économies d'énergie et protéger la biodiversité.

Plan d’action pour l’énergie durable (PAED)

En ratifiant en 2008 le Pacte européen des Maires contre le réchauffement climatique, la ville de Coulaines s’est engagée à réduire d’au moins 20 % les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2020. Soucieuse de développer des services locaux de qualité, la ville a investi dès 2008 dans un vaste programme de rénovation urbaine dont la  construction phare est le Pôle d’excellence éducative Albert Camus.

Parallèlement et en complément, des actions dans le domaine des énergies durables ne nécessitant pas de gros investissements ont été mises en avant au profit de tous. Exemples :

  • En 2009, 32 bâtiments communaux ont fait l’objet d’un diagnostic de performance énergétique. L’objectif était de déterminer le potentiel d’économie d’énergie propre à chaque bâtiment et de définir les pistes d’optimisation par bâtiment.
  • En 2010, un Bilan Carbone Patrimoine et services municipaux a été réalisé, afin d’évaluer les émissions engendrées par l’ensemble des domaines de compétences de la ville et d’apporter des pistes de réduction d’émissions de gaz à effet de serre.
Sans le Pôle d’excellence éducative Albert Camus, le PAED correspond à un investissement annuel de 100 000 € d’ici 2021.

Initiatives

Espaces verts

Gestion différenciée

La gestion différenciée des espaces verts a pour objectif d’adopter des pratiques d’entretien différentes selon les lieux et de créer un cahier des charges définissant pour chaque site la qualité et le niveau d’entretien des espaces verts. Cette action respectueuse de l’environnement n’utilise pas de produits phytosanitaires, permet d’économiser l’eau et contribue à l’enrichissement de la biodiversité.

Inventaire floristique

Grâce à leur pratique de gestion différenciée, les agents des espaces verts recensent les différentes espèces sur le site de l’éco-pâturage. Découvrant de nouvelles espèces sur leur commune, ils réalisent petit à petit un inventaire floristique.

0 phyto

Les agents des espaces verts n’utilisent plus de produits phytosanitaires dans l’espace public depuis 2009. Ils ont anticipé l’interdiction de 2017 qui concerne toutes les collectivités de France. Et d’ici 2020, les désherbants chimiques seront aussi interdits pour les particuliers.

Éco-pâturage

Des espèces d’animaux en voie de disparition ont été introduits, en 2014, sur le site de la ferme du Ponceau. Environ quinze chèvres des Fossés et de moutons des Landes de Bretagne entretiennent le terrain, permettent l’apparition d’une nouvelle biodiversité et créent du lien social.

Diversité végétale

Un chêne et un conifère différents sont présents dans tous les parcs de la ville. L’objectif est de faire découvrir aux promeneurs la palette arboricole très diverse des parcs coulainais.

Plan de gestion de l’arbre

Le service des espaces verts a établi un plan de gestion de l’arbre. Chaque espèce est identifiée, que ce soit un arbre d’alignement (sur la voirie) ou un arbre dans un parc. Les agents savent s’il y a des travaux à faire dessus ou non.

Paillage

Du paillage est réalisé dans les massifs, avec du chanvre notamment, et permet de limiter l’évacuation d’eau.

Installations

Filtres à eau

Des filtres pour limiter la consommation d’eau ont été installés dans les bâtiments municipaux.

Minuteries

Des minuteries ont été mises en place sur les prises des bâtiments municipaux pour économiser l’énergie.

Éclairage

Les lampadaires s’éteignent la nuit dans certains quartiers. Cela permet à la ville de réaliser une importante économie d’énergie et de préserver la faune et de la flore. Des lampes à leds sont installées au fur et à mesure.

Jardins familiaux écologiques

Ce projet s’inscrivant dans une démarche de respect de l’environnement et de développement durable, les locataires s’engagent à appliquer des règles simples tournées vers des solutions alternatives : pas d’utilisation de produits phytosanitaires, désherbage naturel, recours à des prédateurs naturels, emploi de plans biologiques, pratique du paillage, choix de végétaux locaux ou propices à la biodiversité…

Cimetière

Le cimetière des Vignes est un espace paysager. Il est verdoyant car dépourvu de traitements à base de produits phytosanitaires. On peut découvrir dans ce cimetière paysager une importante collection de spirées (arbustes à fleurs).

Matériel

Mobilier urbain

Dans certains parcs de Coulaines, le mobilier urbain comme des bancs et des tables est fabriqué de troncs recyclés.

Véhicules

La municipalité a investi dans des véhicules électriques. Les agents municipaux disposent ainsi de cinq voitures, d’une camionnette et de deux vélos électriques. En plus, cinq véhicules de la ville roulent au gaz.

Outils

Du matériel plus écologique, moins bruyant et moins polluant a été acquis par la municipalité. Il s’agit d’une binette électrique, une tailleuse de haies, de tondeuses et de sécateurs.

Bâtiment

Le pôle éducatif d’excellence Albert Camus, en forme de fer à cheval, est orienté vers le sud, pour limiter le chauffage et l’électricité. Le bâtiment s’inscrit dans une approche de Haute qualité environnementale (HQE). La structure est équipée d’une toiture végétalisée, de panneaux photovoltaïques et d’un mode de ventilation double flux.

Localisation

Partager cette page sur :